Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

 

 

saojosevasco-copie-1.jpg

 

ordem do carmo - logo

"Je suis animé d'un grand zèle pour le Seigneur, Dieu des Armées"

Emblème du Carmel - Le Mont Carmel, souvent surmonté d'une Croix,

avec 3 étoiles représentant la Foi, l'Espérance et la Charité


COMMENT J'AI FAIT "LA CONNAISSANCE" DE SAINT JOSEPH

Je suis tertiaire du Carmel : je fais partie de cet Ordre religieux en tant que laïque. Le Carmel a choisi Saint Joseph comme l’un de ses Patrons, à la suite de Sainte Thérèse d’Avila qui lui vouait une grande dévotion et tendresse.

Les évangiles rapportent peu de chose de Saint Joseph et de sa vie, et dire que Saint Joseph est un des patrons du Carmel n’est pas encore dire que tous les Carmes et Carmélites l’aiment d’un amour particulier !

Il est en effet le Saint du silence par excellence, et pour comprendre le Mystère que tout son être et sa vie cachée révèlent sans parole, il faut soi-même entrer dans un grand Silence et commencer de contempler l’Amour infini du Père qui a voulu nous donner son Fils- Parole Vivante. Le Père a élu de toute éternité deux êtres d’exception, la Vierge Marie et Joseph le « juste », pour accomplir l’Oeuvre de l’Incarnation et de la Rédemption. Cette Election à elle seule dit déjà tout de la Mère Immaculée et du Vénérable Joseph, pourtant si méconnu…

Entrer dans ce Mystère c’est baisser la tête, agenouiller le cœur, l’âme et l’esprit dans une admiration et une vénération de plus en plus vives, profondes et silencieuses face à ces Deux Bien-aimés de la Trinité.

Cependant, comme beaucoup, longtemps je n’ai pas bien su qui était Joseph, et à vrai dire cela ne m’intéressait « pas plus que tant » de le connaître davantage !

Il était fiancé à Marie ? « Ah, oui… s’il devait devenir son époux, c’était sûrement un homme bien… »

Il n’a pas voulu la dénoncer ? « Ah, c’est bien… Heureusement ! Oui, apparemment c’était vraiment un homme bon… »

Il a obéi aux injonctions de l’Ange ? « Oui, on dit qu’il était un homme de Foi et de prière ; il a su obéir. C’est normal! Son rôle était de protéger Jésus et Marie et il l’a fait… »

C’était un bon travailleur, il a tout appris à Jésus mais on ne sait rien de lui tant il était discret ? « Oui, on le sait bien…c’était un grand saint, mais ceux qui comptaient vraiment, c’étaient surtout Jésus et Marie, alors tant mieux s’il les a mis en valeur en se « retirant »! »

C’était un charpentier ? « Oui…et peut-être même était-il un peu bourru ?… c’est peut-être pour cela que l’histoire n’a presque rien retenu de lui…» (Si, si, c’était un peu ce que je pensais, au fond, dans mon ignorance, et je suis sûre que je ne suis pas la seule…)

Ma relation à Joseph s’arrêtait là, et si je le priais, c’était comme on prononce le nom d’un saint inconnu à la fin d’une longue, longue litanie, c’est-à-dire assez vite et distraitement, sans y mettre beaucoup de cœur. Il me paraissait tout à fait naturel que quelqu’un dont la vie avait été (volontairement) cachée, aussi saint fût-il, restât caché et méconnu toujours… Qu’il le demeurât était à mes yeux une sorte de confirmation normale, une ratification automatique de sa sainteté, comme intrinsèque à sa nature-même !

Ce n’est pourtant pas faute d’avoir été encouragée à prier Joseph par une autre laïque du Carmel, d’in-nom-bra-bles fois, durant des années : à chaque fois que nous échangions quelques mots et qu’elle savait que je traversais des difficultés dans ma vie personnelle, Marie-Agnès me lançait : « prie Saint Joseph ! C’est un grand Saint ! Il va t’aider ! » Puis « Je vais le prier pour toi ! » Ses exhortations n’avaient pour effet que de me faire sourire, et penser « quelle chance elle a, de l’aimer autant et d’être si sûre de son soutien ! » Et je la trouvais très touchante avec son « leitmotiv spirituel »… celui-ci cependant, tant de fois répété, avec tant de simplicité et de confiance, m’attachait davantage à elle qu’à Saint Joseph, en vérité !

En novembre 2007, après trois ans d’absence aux réunions mensuelles des laïcs du Carmel, je participai enfin à la Retraite annuelle et rencontrai Marie-Agnès dans le jardin, à la fin du séjour. Nous n’étions plus tenues au silence ; elle prit donc de mes nouvelles. Et cela ne manqua pas : elle s’écria à la fin de notre conversation : « Prie Saint Joseph !...etc. etc. ». Je souris comme d’habitude mais cette fois-ci il se passa, pendant que je l’écoutais, quelque chose en mon âme, quelque chose à la fois de très fort et de très doux, comme une exhortation intérieure : oui, prie Saint Joseph ! Je continuai de sourire à Marie-Agnès et, surprise et émue de cette « motion intérieure », lui répondis, pour une fois sincèrement: « Oui… oui… je vais le prier… »

C’était un dimanche après-midi… Le sentiment laissé par ce « doux appel » intérieur à prier saint Joseph ne me quitta pas durant tout le trajet du retour chez moi (1h30), ensuite je dus m’occuper de mes enfants et je l’oubliai.

Le lendemain, lundi, après le départ des enfants, je m’attablai à la cuisine, comme tous les matins, pour prendre mon café et prier (puisque c’était à la cuisine que je me rendais en premier en me levant, j’avais disposé un petit oratoire au coin de la table- à côté du grille-pain !)

Je repensai à ce qui s’était passé la veille et me mis à parler à Joseph :

« Ecoute, Joseph, je veux bien te prier mais je ne sais rien de toi. Comment veux-tu que je te prie et que j’aie un minimum d’affection pour toi si je ne connais rien de toi ?! Et il faut bien que j’aie un peu d’affection pour toi, pour avoir un peu envie de te prier et de mieux te connaître… ! Or, pour moi, tu es quelqu’un de complètement, mais alors, vraiment, de com-plète-ment ABSTRAIT ! C’est pas facile Joseph, mets-toi un peu à ma place…!» Je lui tins des propos de ce genre pendant un bon moment et finis par ajouter : « écoute, Joseph, si vraiment tu es là et que tu veux que je te prie, si je n’ai pas imaginé ce qui s’est passé hier et que tu aimerais que je compte aussi sur toi dans ma vie, donne-moi au moins UN signe s’il te plaît, mais un signe vraiment fort, que je n’aie aucun doute de ta présence, et je te promets que non seulement je te prierai mais que je vais chercher tout ce qui te concerne dans des livres, dans la vie des saints etc. »

Puis, un peu honteuse :

« Bon, écoute Joseph, de toute façon je te prierai et je chercherai à mieux te connaître, même si tu ne me donnes aucun signe de ta présence, car je sais bien, au fond, que tu es un grand Saint, Marie-Agnès me l’a d’ailleurs assez répété!, et ça m’ennuie de ne pas te connaître après tout ce temps… »

Avant d’essayer de le convaincre encore…

«…Mais quand même, ce serait bien… » J

Pourtant, quel signe lui demander ? Il fallait que je lui dise moi-même lequel, sinon têtue, distraite et aveugle comme je l’étais, je serais encore capable de ne pas le voir, ce signe ! Je réfléchis un bon moment et me souvins soudain de la bague que j’avais perdue environ six mois auparavant. Ce n’était pas n’importe quelle bague, c’était une chevalière : Elle portait l’emblème, le sceau du Carmel, et m’avait été offerte personnellement par le Supérieur Général de l’Ordre du Carmel à Rome, lors d’un repas. Je m’étais trouvée assise à ses côtés « par hasard » lors d’une rencontre de délégués du Carmel pour réviser la Règle des laïcs, et au milieu du repas, il s’était levé et m’avait dit qu’il allait me chercher quelque chose dans sa chambre… J’étais presque tombée de ma chaise en recevant ce magnifique cadeau et je l’avais porté avec un grand amour, une grande reconnaissance, durant des années… jusqu’à sa perte soudaine et incompréhensible.

J’avais remué ciel et terre pour la retrouver, cette bague, durant des jours et des jours… et durant des mois j’y avais régulièrement songé en mettant de l’ordre dans la maison, espérant la retrouver… en vain.

Si Saint Joseph voulait me donner un signe, et un signe fort, ce ne pouvait être que celui-là !

« C’est ça ! Saint Joseph, peux-tu me retrouver cette bague ? En plus, elle représente le Carmel, TON Ordre ! Je te prierai de toute façon dorénavant, mais si tu me la retrouvais, je serais si contente, si contente ! Et tu deviendrais ainsi, enfin, un peu plus « concret » pour moi… etc. »

Je continuai mon temps de prière comme d’habitude, puis vaquai à mes occupations sans plus du tout penser ni à Saint Joseph ni au signe demandé, et à la fin de la matinée, sachant que mon fils cadet, Jean, allait rentrer pour le repas, je partis vite faire des achats.

En revenant, les bras chargés de sacs, je poussai la porte d’entrée et je vis Jean qui courait dans tous les sens, en faisant un va-et-vient entre la cuisine au salon. Il planait une sorte de brume dans l’entrée et je m’écriai : «  Jeaaaan, qu’eeeest-ce qui se paaaaassssse ?! Qu’est-ce qu’il y aaaa ?! »

Jean, tout énervé: «  Qu’est-ce qu’il y a ?! Qu’est-ce qu’il y a ?! T’es drôle, toi ! Il y a TA BAGUE ! J’ai branché le grille-pain au salon (comme il le faisait toujours pour se griller des toasts quand il était sur son ordinateur) et il a presque pris feu ! C’est à cause de ta bague ! Elle était dedans ! Tu te rends compte, une bague dans un grille-pain, non mais…»

« Ma bague ? Quelle bague ?!» (J’avais déjà oublié le signe demandé à Saint Joseph, tellement je trouvais impossible que cette bague pût être retrouvée… !)

« Mais tu sais bien, celle-là… » Et il me tendit la chevalière du Carmel, toute blanchie par la chaleur (étant en argent massif, elle avait plutôt été d’un noir patiné auparavant)

« Jean ! C’est pas possible, c’est pas possible, ma bague, ma bague ! Mais c’est incroyable ! C’est in-croyaaaaable ! Ma bague que j’avais perdue, que j’ai tant cherchée ! Elle était là ! C’est Saint Joseph… ! C’est Saint Joseph !»

Et d’expliquer toute l’histoire à mon grand Jean encore tout énervé et complètement éberlué devant ma réaction de joie, alors que j’aurais dû m’inquiéter du grille-pain qui aurait pu prendre feu… !

J’avais sans doute un jour enlevé cette bague pour faire la vaisselle et elle était tombée dans le grille-pain… pas étonnant que je ne l’aie pas retrouvée ! Mais Jean avait tant de fois baladé ce grille-pain pour se faire des toasts, et rien ne s’était passé !

Inutile de préciser que cette chevalière ne quitte plus mon doigt depuis, ha ha ha. Depuis, mon affection pour Saint Joseph n’a cessé de grandir et il me la rend bien ; bien au-delà de la mienne évidemment, et de ce que je peux discerner de sa sollicitude constante à mes côtés. Je ne saurai qu’au Ciel à quel point il m’a entourée de tendres prévenances!

Fin 2009 je racontai cette histoire à ma grand-maman, assez handicapée à 102 ans, et elle me répondit le plus naturellement du monde : "Oui, Saint Joseph... c’est un grand Saint. Je l’ai beaucoup prié pour toi. A chaque fois que j’allais à la messe, je m’arrêtais devant sa statue, à l’entrée de l’église, et je te confiais à lui…"

Alors comme la petite dame du Carmel, Marie-Agnès, qui m’a tellement « enquiquinée » durant des années avec « son Saint Joseph », je ne peux que vous exhorter et vous exhorter encore ! à Le prier, cet Admirable Saint, Joseph, dans tous vos besoins, même les plus insignifiants et peut-être ridicules à vos yeux. Des clins d’œil comme celui de la bague retrouvée, Saint Joseph en fait fréquemment à ceux qui l’invoquent avec confiance. Je vous partagerai bientôt une autre manifestation de son amour attentionné, ainsi que des témoignages que j’ai découverts en prenant, enfin ! le temps de chercher à mieux le connaître.

Jésus lui a obéi en tout ici-bas, comme au plus digne représentant (et pas du tout « bourru », mais d’une délicatesse exquise!) de son Père Eternel. Jésus-Christ ne peut rien lui refuser au Ciel, pourvu que cela n’aille pas à l’encontre de la Volonté du Seigneur, que ce soit en vue de notre avancement spirituel et de l’accomplissement authentique de notre vocation, unique à chacun, à chacune, d’enfants de Dieu... frères et soeurs de ce même JESUS que Joseph a tant choyé, et protégé plus que la prunelle de ses yeux ! C’est ainsi que Saint Joseph veut nous choyer, nous protéger et… nous éduquer tendrement, selon les desseins du Seigneur, si nous nous adressons à lui avec la simplicité des enfants !

Si je devais, pour terminer, décrire en un mot notre Bon Joseph, je dirais qu’il est avant tout le Saint des toutes petites choses, de celles, innombrables et CACHEES, qui font notre quotidien, qui nous apportent tant de joies, mais également tant de souffrances, parfois si intimes… Le Saint de ces tout petits riens que nous passons souvent sous SILENCE, que personne ne connaît sauf le Seigneur et les Elus de son Cœur…

Marie et Joseph… !

Rien n’est insignifiant à leurs yeux, quand il s’agit de notre vie et de notre salut ! Ils cherchent par tous les moyens à nous les rendre plus faciles, eux qui ont vécu en silence tant d’épreuves cachées, eux qui ont pleinement accueilli « le Chemin, la Vérité, la Vie » et connaissent le sens de ce mot sublime : « Rédemption » !

Prions-les avec une totale confiance et nous verrons encore bien des merveilles s’accomplir, dès ici-bas !

Adeodata, en la Fête de Saint Joseph, le 19 mars 2011.

 


 

JosephavecenfantPref.jpg

Bonne Fête Saint Joseph !

Merci de prendre encore soin de nous et de nous conduire

en toute sûreté

à Celui que le Père a choisi de te confier, de toute éternité !

Visage du Père des Cieux- F&E Content:

 

 

(Gracieusement mis à votre disposition, pour l'écoute uniquement - pour le télécharger légalement, merci de le faire sur Exultet.net ou ailleurs. Merci de votre honnêteté!)


 

... Ou bien, quelle est la femme qui, si elle a dix drachmes et vient à en perdre une,

n'allume une lampe, ne balaie la maison et ne cherche avec soin, jusqu'à ce qu'elle l'ait retrouvée? Et, quand elle l'a retrouvée, elle assemble amies et voisines et leur dit:

Réjouissez-vous avec moi, car je l'ai retrouvée, la drachme que j'avais perdue!

C'est ainsi, je vous le dis, qu'il naît de la joie devant les anges de Dieu

pour un seul pécheur qui se repent...

Luc 15, 8-10


 CHAPELET PERSONNEL DE SAINT JOSEPH:


Réjouissez-vous Marie et Joseph, le Seigneur est avec vous, vous êtes bénis entre tous, et Jésus,

le Fils de Dieu que vous avez accueilli, est béni. Saints Marie et Joseph, dignes parents de Dieu ici-bas,

priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l’heure de notre mort.

Sainte Marie, Saint Joseph, vous qui avez traversé tant d’épreuves et connaissez si bien nos cœurs,

priez pour nous et pour les agonisants de ce jour et de cette nuit.

Secourez aussi, je vous en supplie,

les âmes du purgatoire, surtout (…) et les plus oubliées. 

Saint Joseph, apprends-nous (penser à...) à aimer Jésus et Marie, comme tu les aimes

et désires qu’ils soient aimés ! Amen.

SUR LES GROS GRAINS:

Saint Joseph, à l’heure de la tentation, de l’épreuve et de la mort, l’ange du Seigneur ne t’a-t-il pas secouru ?!

Secours-moi (nous), saint Joseph ! Et secours les agonisants, les âmes du purgatoire !

SUR LES PETITS GRAINS:

Secours-moi(nous), saint Joseph ! Et secours les agonisants, les âmes du purgatoire !

FIN DE LA DIZAINE:

Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit...

 

MYSTERES QUE L'ON PEUT MEDITER AU COURS DU CHAPELET

 

 

Mystères « habituels / "officiels" »

1- rencontre de Marie et Joseph et fiançailles

2- informé par l’Ange, Joseph sait désormais que Marie sera la Mère du Sauveur

3- dans la crèche de Bethléem, Joseph et Marie adorent le Fils de Dieu

4- pour échapper au massacre des innocents, Joseph fuit en Egypte avec Jésus et Marie

5- après la mort d’Hérode, Joseph retourne à Nazareth avec Jésus et Marie

Mystères « personnels » que j'ai ajoutés

1- Dieu le Père a choisi Joseph de toute éternité pour être le père adoptif de son Fils, et l'Epoux de la Vierge Marie

2- Joseph priait pour la venue du Messie et l’attendait

3- Joseph a accueilli le message de l’ange et a obéi

4- Joseph a accueilli la Mère de Dieu et l’Epouse de l’Esprit

5- Joseph a accueilli le Fils de Dieu et Messie

1- Jésus a honoré, respecté et aimé Joseph

2- Jésus a prié et travaillé avec Joseph

3- Jésus a obéi à Joseph sur la Terre et répond toujours à ses prières au Ciel

4- Jésus, par sa sainte Eglise, a établi Joseph comme Patron de l’Eglise, des travailleurs et des agonisants

5- Joseph nous conduit à Jésus et à Marie, et nous révèle le Père, le Fils et l’Esprit Saint.

saintjosephmortmariejesus.jpg

 





 


 

 

HYMNE LITANIE A SAINT JOSEPH, LES PAROLES:

Dearest saint Joseph

Chosen Spouse of the blessed Mother

Faithfull Guardian of all virgins

Intercede for us we pray to thee

We pray thee…

Mirror of patience, pray for us

Lover of poverty, pray for us

Model of artisans, ...

Glory of home life, ...

Guardian of virgins, 

Pillar of families, 

Solace of the wretched,

Hope of the sick, 

Patron of the dying, 

Terror of demons, 

Patron of the universal Church,

Dearest saint Joseph

Chosen Spouse of the blessed Mother

Faithfull Guardian of all virgins

Intercede for us we pray to thee

We pray thee…

Bien-aimé Saint Joseph

Epoux choisi de la Mère bénie

Gardien fidèle de toutes les vierges

Intercède pour nous, nous t’en prions,

Nous te prions…

Miroir de patience, prie pour nous

Amoureux de la pauvreté, ...

Modèle des travailleurs, ...

Honneur de la vie de foyer, ...

Gardien des vierges, 


Soutien des familles, 
Consolation des malheureux, 
Espérance des malades, 
Patron des mourants, 
Terreur des démons, 
Patron de l’Église universelle,

 

Bien-aimé Saint Joseph

Epoux choisi de la Mère bénie

Gardien fidèle de toutes les vierges

Intercède pour nous, nous t’en prions,

Nous te prions…


Partager cette page

Repost 0
Published by

  • : Le blog de Dieu le Père
  • Le blog de Dieu le Père
  • : Le Purgatoire existe!Témoignages&prières!Site consacré à Dieu le Père,à Saint Joseph&aux âmes du Purgatoire,avec plusieurs Chapelles(bénies par un prêtre)où l'on peut allumer des bougies:Chapelle d'Abba Père,de Jésus Christ,de l'Esprit-Saint,de la Vierge Marie,de Saint Joseph,de Saint Michel Archange,des âmes du Purgatoire.
  • Contact

three.jesus


fleche-bas2.gif 

Resurrection Raffaelino del Garbo 1510

RESURREXIT SICUT DIXIT! ALLELUIA!


- Dieu N'est QU'amour! (1) & tous ses autres attributs ne sont que ceux de l'Amour!

- ALORS, APRES PAQUES, TOUT EST FINI?

- MIRACLE DU FEU SACRE DU SAINT SEPULCRE

- NEUVAINE A LA MISERICORDE DIVINE COMMENCEE CE VENDREDI (MP3)!

- CONTEMPLONS (AVEC) LA PIETA DE MICHELANGELO

- Impropères du Vendredi Saint

- UN TRESOR A MEDITER, SURTOUT EN CE TRIDUUM PASCAL!

- EN VUE D'1 VRAIE JOIE PASCALE!

- AVEC ST JOSEPH EN CE 19 MARS

- COURONNE DES 12 PRIVILEGES DE MARIE

LE CARÊME DU PERE MARIE-EUGENE: "REGARDER JESUS"

- LE CARÊME AVEC BENOIT XVI

PRIEZ POUR MA VENUE, PRIEZ POUR MON RETOUR!

Nouveaux audios mp3 pour prier le Chapelet dans la Chapelle de Marie, notamment avec Marie qui défait les noeuds et Jean-Paul II!    

VIDEO A LA UNE :

A venir...

 

warning animated3humour  CERTAINES VIDEOS NE FONCTIONNENT PLUS SUR CE SITE, A CAUSE D'1 PROBLEME SUR LE SERVEUR.

CE SITE SERA EN MAINTENANCE ET EN RESTRUCTURATION PENDANT QUELQUE TEMPS. 

DECOUVREZ QUAND MEME PAS MAL DE DOCS&MP3 INTERESSANTS DANS LES DIVERS DOSSIERS. ET PLUS IMPORTANT, CONTINUEZ DE PRIER&ALLUMER DES BOUGIES (bénites) DANS TOUTES LES CHAPELLES ! BONNE NAVIGATION !     


 


RENDEZ-VOUS AUX CHAPELLES OÙ VOUS POURREZ ALLUMER DES BOUGIES A VOS INTENTIONS!

CHAPELLE D'ADORATION
DU SAINT-SACREMENT ON LINE

CHAPELLE D'ABBA PERE, DE JOSEPH ET DES AMES

CHAPELLE DE JESUS FILS DU PERE ET SAUVEUR

CHAPELLE DE L'ESPRIT SAINT

CHAPELLE DE MARIE

CHAPELLE DE SAINT MICHEL ARCHANGE  

MERCI DE PRIER POUR...


Esprit Saint peinture Esprit-Saint, Tu es Dieu et Consolateur. Délivre-nous aujourd'hui de la tristesse et du découragement, préserve tes enfants du désespoir et de ses funestes suites. A tous, même à ceux s'ôteraient la vie ou qu'enlèverait une mort subite ou violente, donne très miséricordieusement, avant que l'âme ne quitte le corps, le temps et la grâce d'une salutaire contrition. Amen

VIDEO A LA UNE

LE TETRAGRAMME & PS. 145

Ont Prié En Cette Chapelle...

DIEU EXISTE, je L'ai rencontré

shepher_and_his_sheeps.gif

LIVRE D'OR

ICI VOS TEMOIGNAGES/REMERCIEMENTS, A LA TRINITE, AUX SAINTS
&AUX ANGES


et puis... 

 

CE SITE... C'EST SURTOUT BEAUCOUP

Coeurgif BEAUCOUP D'AMOUR Coeurgif !

Mais il requiert aussi pas mal 
d'autres ressources, surtout en commandes de Mp3, aïe aïe aïe...
Merci d'avance si vous le soutenez, 
ainsi que votre petite servante...