Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

 

EVANGILE ET LECTURES DU JOUR

 

queenofpeaceReflet.gif

 

AVE MARIA DE FATIMA- TOUVE R. RATOVONDRAHETY- ALBUM AVE MARIA

 

cliquer pour interrompre la lecture automatique!

 

A COMMANDER LEGALEMENT ICI SVP

 

 

 

fleursbougiesanimées

 

 

Clique ici pour allumer une bougie-prière dans la Chapelle de Marie

 

 

 

... ET SI TU VEUX PRIER LE ROSAIRE ...

 

 

NOUVEAU: PRIER LE CHAPELET AVEC...

 

(téléchargement légal: exultet.net. merci de votre honnêteté )

UNE FOIS LANCEES, LES PISTES DEFILENT AUTOMATIQUEMENT,

SINON, SURVOLER LE LECTEUR AVEC LA SOURIS

 

MariedefaitLesNoeuds.jpg

Le site de Marie qui défait les noeuds

 

 

 

Marie qui défait les noeuds

 

Le Curé d'Ars

Sainte Bernadette de Lourdes

 Sainte Thérèse de Lisieux

 

 Jean-Paul II

 Paul de Tarse 

 

 

JEAN-PAUL II PRIE LE ROSAIRE

LE ROSAIRE PSALMODIE







AUDIOS DE CHAPELETS & DE CHANTS: 
- précédés de 2 enseignements - 

Enseignements et chants en téléchargement légal: exultet.net, merci.

!Par contre, les chapelets ci-dessous sont en libre accès!


 

ICI LA DEFINITION D'ACATHISTE

( CHANTS INTERPRETES PAR LE FOYER D'OTTROT )

 


2 versiones del Rosario en español



SAINTE MARIE, MERE DE DIEU
garde-moi un cœur d’enfant,
pur et transparent comme une source ;
obtiens-moi un cœur simple,
qui ne savoure pas les tristesses ;
un cœur magnifique à se donner,
tendre à la compassion,
un cœur fidèle et généreux
qui n’oublie aucun bienfait
et ne tienne rancune d’aucun mal.
Fais-moi un cœur doux et humble,
aimant sans demander de retour,
joyeux de s’effacer dans un autre cœur
devant ton divin Fils ;
un cœur grand et indomptable,
qu’aucune ingratitude ne ferme,
qu’aucune indifférence ne lasse ;
un cœur tourmenté de la gloire de Jésus-Christ,
blessé de son amour
et dont la plaie ne guérisse qu’au ciel. 

Amen

(Père de Grandmaison)

 

 

ND-du-Laus.jpg

 

 

Reine du Laus, aimable et tendre Mère,
Prête l'oreille à nos pieux accents.
Toujours ton Fils exauce ta prière,
Oh! toi toujours exauce tes enfants.

Sans te lasser, ô Vierge toute pure,
Du haut du ciel veille sur notre cœur.
Ne permets pas que la moindre souillure
Puisse en ternir la céleste blancheur.

Sois notre appui, Vierge toute puissante,
Dans la vertu guide nos faibles pas.
Si nous glissons, Mère compatissante,
Avec bonté reçois-nous dans tes bras.

Ah! prête-nous un abri sous tes ailes,
Quand la tempête éclate avec fureur,
Épargne-nous les angoisses cruelles,
Les noirs remords qui troublent le pécheur.

Ah! laisse-nous jusqu'à l'heure dernière,
Dormir en paix sur ton sein maternel.
Et qu'au réveil, en rouvrant la paupière,
Nous te voyions dans les splendeurs du ciel.

Notre-Dame du Laus, refuge des pécheurs,
Priez pour nous qui avons recours à vous.

 

cliquez ici pour aller au Sanctuaire Notre-Dame du Laus

 

 

 


« Saint ou Héros ? », homélie du dimanche 20 février - A LIRE ABSOLUMENT!

 

Homélie par le Père Ludovic Frère, recteur du Sanctuaire du Laus

 

« Soyez saints, car moi, le Seigneur Dieu, je suis saint » (Lv 19,2). Cet appel à la sainteté, que Moïse reçut pour mission de transmettre au peuple, il faut bien reconnaître que nous l’accueillons plutôt d’une oreille distraite ou inquiète. Ce projet nous effraie, tant il semble hors de notre portée. Cette lucidité sur nous-mêmes est, en un sens, tout à notre honneur ; mais connaître nos limites et nos péchés ne devrait cependant pas nous faire reculer devant le projet que Dieu a sur chacun d’entre nous. Qui sommes-nous donc pour dire à Dieu que ce qu’il veut n’est pas réalisable ?

Le problème avec la vocation universelle à la sainteté, c’est que nous l’accueillons souvent comme une exigence d’impeccabilité, en nous doutant que jamais, sur terre, nous ne pourrons l’atteindre. Certes, le Christ vient de poser clairement l’exigence dans l’Evangile de ce jour : « soyez parfait, comme votre Père céleste est parfait » (Mt 5,48). Mais qui d’entre nous oserait prétendre qu’il est capable de répondre à ce commandement ? Personne n’est parfait, pensons-nous. Là aussi, nous confondons, me semble-t-il, la perfection chrétienne et l’impeccabilité, la sainteté et l’héroïsme. Les grands saints, nous les voyons  peut-être à tort comme des héros, alors que  nous,  parce que nous nous connaissons bien, nous nous savons pauvres créatures qui peinent sur le chemin de la sainteté. Mais en fait, le Seigneur n’attend pas des héros ; et je trouve personnellement que le terme attribué dans les procès de béatification est un peu ambigu : on parle de  « l’héroïcité des vertus », reconnues pour que l’on puisse proclamer une personne « vénérable », comme ce fut le cas  pour Benoîte Rencurel le 3 avril 2009. Certes, on parle bien  « d’héroïcité des vertus », non pas de  « personne héroïque », mais  l’on  risque la confusion.

Or, si l’on avait dit à Benoîte qu’elle était une héroïne, elle aurait assurément refusé cette attribution : elle connaissait ses réticences à la grâce, que les manuscrits du Laus ne cachent absolument pas. On peut bien sûr voir dans certaines attitudes de Benoîte des gestes qui confinent à l’héroïsme, par exemple quand, toute jeune, elle donne son pain aux enfants de la veuve Astier, quitte à se priver elle-même pendant une semaine. Mais Benoîte ne l’a pas fait par héroïsme, elle l’a fait par charité ; elle l’a fait parce qu’elle a un cœur ouvert, qui ne supporte pas de voir les autres souffrir.

De la même manière, on pourrait dire que des parents qui font tout pour soigner leur enfant malade sont des héros, mais ils n’accepteraient pas ce terme. Quand c’est l’amour qui nous porte à faire de grandes choses, nous ne nous prenons pas pour des héros. Quand il est évident que nous devons faire le bien, aider les autres, partager, nous savons que ce n’est pas de l’héroïsme ; c’est juste une ouverture du cœur, tellement logique, tellement naturelle. Ce qui n’est pas normal, c’est de rester fermé, sourds à l’appel des autres. Nous le voyons : la sainteté n’est pas l’héroïsme, mais c’est une telle ouverture à l’amour que plus rien n’y fait obstacle. Et cette ouverture, nous en sommes capables ; voilà ce que dit la Parole de Dieu en ce jour. Nous en sommes capables ! Alors, effectivement, il est possible de répondre à cet appel que le Christ vient de nous lancer : « soyez parfait comme votre Père céleste est parfait ».

Il est à notre portée de ne pas mettre d’obstacle à l’amour ; c’est même pour cela que nous avons été créés et sauvés. La perfection chrétienne consiste donc à correspondre à ce pour quoi Dieu nous a faits. Per-fection : fait-pour. Nous sommes faits pour aimer, pour donner, pour partager : alors, soyons davantage ce pour quoi nous sommes faits ! Le Seigneur ne nous a pas créés pour  l’égoïsme et le repli sur nous-mêmes, nous le savons : d’ailleurs,  ces comportements nous rendent malheureux.

Nous sommes faits pour aimer et pardonner, alors  ayons des attitudes  par-faites. Dieu ne veut pas que nous utilisions  nos langues à blesser les autres, alors  ayons un langage par-fait. Le Seigneur ne nous a pas faits pour entretenir des rancunes, des haines et des jalousies, alors ayons des pensées par-faites. Ne refusons pas ce pour quoi nous avons été amenés à l’existence. Tant que nous y résistons, nous ne pouvons trouver la paix. Tant que nous nous refusons à ce qui est notre être-même, nous ne pouvons pas être heureux. 

Pourquoi notre Sanctuaire du Laus est-il si souvent reconnu comme un lieu de paix ? Non pas seulement, me semble-t-il, parce que le bruit du monde y est moins présent et que la nature est rayonnante ; mais aussi parce qu’avec la Vierge-Marie et Benoîte, il est possible ici de se retrouver soi-même, de s’unifier dans le Christ, de redécouvrir ce pour quoi nous sommes créés et sauvés : la louange de Dieu et l’amour entre nous. Tant que nous résistons à cela, nous sommes dans la tourmente. Mais si nous y répondons, alors nous devenons par-faits, nous correspondons à ce pour quoi Dieu nous a faits.

Chers frères et sœurs,  c’est donc aussi simple que cela : si nous  ne voulons pas être parfaits, changeons de religion ! Mais d’abord, peut-être, changeons d’attitudes!  Souvent paralysés par des habitudes confortables qui nous font craindre tous les changements ou au contraire tellement en attente que des choses changent dans nos vies, souvent égarés par tout ce après quoi nous courrons sans toujours discerner si c’est vraiment bon pour nous, nous perdons de vue la nécessité vitale de correspondre à ce pour quoi Dieu nous a faits. 

Aujourd’hui, la Parole de Dieu nous appelle donc à nous recentrer sur l’essentiel, et pour cela, à nous mettre à l’écoute de l’Esprit Saint. Dans la deuxième lecture, Saint Paul l’a dit très clairement :
« n’oubliez pas que vous êtes le temple de Dieu et que l’Esprit de Dieu habite en vous » (1 Co 3,16).
« Ne l’oubliez pas » : l’Hôte intérieur est là pour nous guider vers la perfection. La sainteté n’est donc pas une performance, elle est une acceptation - parfois difficile et toujours audacieuse - de laisser l’Esprit-Saint nous guider pour que nous soyons toujours plus ce pour quoi Dieu nous a faits et sauvés : des tabernacles de sa Présence, jusqu’à ce qu‘éternellement Il soit « tout en tous » (1 Co 15,28).

« Soyez saints, car moi, le Seigneur Dieu, je suis saint » (Lv 19,2). « Soyez parfait, comme votre Père céleste est parfait » (Mt 5,48). Si ce double appel pressant nous fait peur ou nous parait hors de portée, c’est que nous n’avons pas encore bien  compris l’œuvre de la grâce : nous pensons encore que tout va dépendre de nous, alors que nous sommes les temples de l’Esprit-Saint. Si Dieu habite en nous, n’a-t-il pas la capacité, Lui le Tout-puissant, à réaliser ce dont nous ne nous croyons pas capables ? Si le Christ s’est incarné afin de porter l’humanité à son accomplissement en Lui, reconnaissons aussi que, Lui ressembler par une vie parfaite, c’est une réalité « incarnée » elle aussi. C’est à notre portée ; ça se joue dans les petites choses de la vie. 

Je crois devoir reconnaître, par exemple, qu’il existe dans notre assemblée régulière en ce lieu, des personnes qui, se croisant avant ou après la messe, ne se saluent même pas, parce qu’elles ont quelque différend. En cela, font-elles réellement ce qui est parfait, ce pour quoi Dieu nous a faits ? La perfection ne réside-t-elle pas justement dans l’attention  à faire miséricorde comme le Seigneur fait miséricorde, et  à nous respecter éminemment les uns les autres parce que l’Esprit de Dieu habite en nous ? 

Nous chrétiens,  nous  sommes  souvent  de formidables amoureux théoriques : tous ici, nous sommes convaincus que Dieu est Amour et  qu’il faut aimer son prochain. Mais le Seigneur n’en a rien à faire de nos théories : « montre-moi ta foi qui n’agit pas, dira Saint Jacques ; moi, c’est par mes actes que je te montrerai ma foi » (Jc 2,18). L’hypocrisie dénoncée par Jésus n’est jamais bien loin, de même que la paille vue dans l’œil de l’autre plutôt que la poutre qui nous aveugle. 

Arrêtons d’être des théoriciens de l’amour : aimons en actes, et nous serons parfaits. L’amour des ennemis, c’est possible, sinon le Christ ne nous le demanderait pas. Alors, faisons-le. Je vous invite à penser, au cours de cette messe  – et particulièrement  peut-être  au moment de l’offertoire  – à ceux que vous n’arrivez pas à supporter (pour certains, le temps de l’offertoire ne sera peut-être pas assez long ; j’essaierai de ne pas encenser trop rapidement !). 

Identifiez bien ceux que vous n’aimez pas ou pas assez ; et posez devant le Seigneur, par l’intercession de Marie et de Benoîte, l’acte volontaire de les aimer, grâce à Dieu : laissez l’Esprit-Saint qui vous habite aimer à travers vous. Il y a sûrement quelque chose de surnaturel dans l’amour des ennemis, dans l’amour tout court d’ailleurs. Et si nous passons pour fous aux yeux du monde à accepter de ne pas entretenir de rancune, de ne pas  rendre la pareille ou de pardonner sans attendre en retour, eh bien tant mieux : ça veut dire que nous avons véritablement choisi  de plaire au Christ plutôt que de plaire au monde ou de nous plaire à nous-mêmes.

Notre manque d’enthousiasme à suivre la sainteté réside ainsi  peut-être dans notre trop grand attachement aux choses de ce monde. Car nous savons que sainteté et réussite humaine ne sont généralement pas vraiment synonymes. Nous avons peur de perdre quelque chose en suivant le chemin de la perfection. Nous savons que nous allons y laisser des plumes : une ambition, des projets, des attachements matériels, des pouvoirs plus ou moins habillement camouflés en services… forcément, la perfection se joue dans une prise de distance avec ce qui n’est pas parfait. Or, les biens de cette terre et les honneurs humains sont  intrinsèquement  marqués par l’imperfection, la finitude, la vanité.

Alors, la perfection à laquelle le Seigneur nous appelle se joue  nécessairement dans une prise de distance avec ce qui nous empêche d’aimer vraiment et sans rien attendre en retour. C’est la manière d’agir du Seigneur, c’est son être même.

« Vous donc, soyez parfaits comme votre Père céleste est parfait ». 

Amen.

 

Partager cette page

Repost 0
Published by

  • : Le blog de Dieu le Père
  • Le blog de Dieu le Père
  • : Le Purgatoire existe!Témoignages&prières!Site consacré à Dieu le Père,à Saint Joseph&aux âmes du Purgatoire,avec plusieurs Chapelles(bénies par un prêtre)où l'on peut allumer des bougies:Chapelle d'Abba Père,de Jésus Christ,de l'Esprit-Saint,de la Vierge Marie,de Saint Joseph,de Saint Michel Archange,des âmes du Purgatoire.
  • Contact

three.jesus


fleche-bas2.gif 

Resurrection Raffaelino del Garbo 1510

RESURREXIT SICUT DIXIT! ALLELUIA!


- Dieu N'est QU'amour! (1) & tous ses autres attributs ne sont que ceux de l'Amour!

- ALORS, APRES PAQUES, TOUT EST FINI?

- MIRACLE DU FEU SACRE DU SAINT SEPULCRE

- NEUVAINE A LA MISERICORDE DIVINE COMMENCEE CE VENDREDI (MP3)!

- CONTEMPLONS (AVEC) LA PIETA DE MICHELANGELO

- Impropères du Vendredi Saint

- UN TRESOR A MEDITER, SURTOUT EN CE TRIDUUM PASCAL!

- EN VUE D'1 VRAIE JOIE PASCALE!

- AVEC ST JOSEPH EN CE 19 MARS

- COURONNE DES 12 PRIVILEGES DE MARIE

LE CARÊME DU PERE MARIE-EUGENE: "REGARDER JESUS"

- LE CARÊME AVEC BENOIT XVI

PRIEZ POUR MA VENUE, PRIEZ POUR MON RETOUR!

Nouveaux audios mp3 pour prier le Chapelet dans la Chapelle de Marie, notamment avec Marie qui défait les noeuds et Jean-Paul II!    

VIDEO A LA UNE :

A venir...

 

warning animated3humour  CERTAINES VIDEOS NE FONCTIONNENT PLUS SUR CE SITE, A CAUSE D'1 PROBLEME SUR LE SERVEUR.

CE SITE SERA EN MAINTENANCE ET EN RESTRUCTURATION PENDANT QUELQUE TEMPS. 

DECOUVREZ QUAND MEME PAS MAL DE DOCS&MP3 INTERESSANTS DANS LES DIVERS DOSSIERS. ET PLUS IMPORTANT, CONTINUEZ DE PRIER&ALLUMER DES BOUGIES (bénites) DANS TOUTES LES CHAPELLES ! BONNE NAVIGATION !     


 


RENDEZ-VOUS AUX CHAPELLES OÙ VOUS POURREZ ALLUMER DES BOUGIES A VOS INTENTIONS!

CHAPELLE D'ADORATION
DU SAINT-SACREMENT ON LINE

CHAPELLE D'ABBA PERE, DE JOSEPH ET DES AMES

CHAPELLE DE JESUS FILS DU PERE ET SAUVEUR

CHAPELLE DE L'ESPRIT SAINT

CHAPELLE DE MARIE

CHAPELLE DE SAINT MICHEL ARCHANGE  

MERCI DE PRIER POUR...


Esprit Saint peinture Esprit-Saint, Tu es Dieu et Consolateur. Délivre-nous aujourd'hui de la tristesse et du découragement, préserve tes enfants du désespoir et de ses funestes suites. A tous, même à ceux s'ôteraient la vie ou qu'enlèverait une mort subite ou violente, donne très miséricordieusement, avant que l'âme ne quitte le corps, le temps et la grâce d'une salutaire contrition. Amen

VIDEO A LA UNE

LE TETRAGRAMME & PS. 145

Ont Prié En Cette Chapelle...

DIEU EXISTE, je L'ai rencontré

shepher_and_his_sheeps.gif

LIVRE D'OR

ICI VOS TEMOIGNAGES/REMERCIEMENTS, A LA TRINITE, AUX SAINTS
&AUX ANGES


et puis... 

 

CE SITE... C'EST SURTOUT BEAUCOUP

Coeurgif BEAUCOUP D'AMOUR Coeurgif !

Mais il requiert aussi pas mal 
d'autres ressources, surtout en commandes de Mp3, aïe aïe aïe...
Merci d'avance si vous le soutenez, 
ainsi que votre petite servante...