Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 avril 2011 6 09 /04 /avril /2011 11:29

 

Le Feu Sacré ou Saint Feu (Αγιος Φως en grec) ou Lumière Sacrée du Saint Sépulcre, Jérusalem

 

feusaint3


Miracle annuel le plus anciennement attesté dans le monde chrétien, d’abord mentionné au 4ème siècle puis plus largement documenté à partir de 1106, date à laquelle l’higoumène russe Daniel, présent à la cérémonie du Samedi Saint au Saint Sépulcre, le décrit avec davantage de précision, dans son carnet de route. Innombrables sont ceux qui, jusqu’à nos jours, affirment avoir été témoins de l’incandescence bleue ou de sortes d’éclairs qui descendent sur le Tombeau du Christ, où le Patriarche grec-orthodoxe attend seul le Feu Sacré, après avoir été publiquement fouillé, pour éviter toute accusation de supercherie.

photo chaîne russe Photo prise par la chaîne russe NTV (2003) juste avant que ne s'allume le saint Feu. 

 

L’attente du Feu sacré (qui représente la venue de l'Esprit-Saint pour nous purifier et nous sanctifier) peut durer de quelques minutes à plusieurs heures. Elle se fait toutes lumières éteintes, dans la prière et sous les cris de Axios! (Il est digne!) et Kyrie Eleison! (Seigneur prends pitié!) Lorsque le Patriarche sort du Tombeau, il transmet le Saint Feu reçu à ses plus proches, mais de nombreux témoignages attestent que beaucoup de cierges s’allument tout seuls et que le Feu Sacré se propage à une vitesse impressionnante dans toute la Basilique. Certains ont capté sur pellicule une boule de Feu qui se promène parmi les gens, sans que personne ne la voie à l’œil nu.


feusacrenebrulepas.jpg feusaint1.jpg

 


 

 

 

 

 

 


Les fidèles présents plongent leurs visages, barbes, cheveux, mains dans le Feu Sacré sans être brûlés... paraît-il durant 33 minutes. Les cierges éteints pendant cette durée... se rallumeraient d'eux-mêmes.

Visionnez attentivement, si possible en grand écran, les vidéos en bas de page - témoignages très intéressants ! 

Chez les orthodoxes l’événement est actuellement retransmis en direct dans les médias et le Feu Sacré est ensuite acheminé, protégé par une capsule spéciale, dans de nombreux pays et diocèses, notamment à la Basilique du Saint-Sauveur, à Moscou. 

Autre lien intéressant

 

Olga_photo-C.Dupeyron.jpg La jeune russe Olga, venue à Jérusalem pour la deuxième fois, s'exclame rayonnante: "c'est comme si on se lavait le visage avec de la lumière! C'est mon plus bel anniversaire!"

 

L'Église du Saint Sépulcre, également appelée Église de la Résurrection par les Chrétiens d'Orient, est située dans la Vieille ville de Jérusalem. Ce lieu est considéré comme le saint des saints par les Chrétiens. Il s’agit en effet du sanctuaire édifié autour du lieu supposé de la Crucifixion (Golgotha) ainsi que de l’endroit où le Christ a été enterré et où Il est ressuscité. L'église est devenue un important lieu de pèlerinage à partir du IVè siècle.

saint-sepulcre.jpg

Aujourd'hui, c’est le lieu où siègent le Patriarche Grec-Orthodoxe de Jérusalem et l'Archiprêtre catholique de la Basilique du Saint-Sépulcre.

 

Extraits adaptés, avec quelques précisions personnelles,

d’une publication de 1903 parue dans

LA VOIE ORTHODOXE N°11, HIVER 1996:

"La lumière sainte provenant du Tombeau de notre Seigneur Dieu et Sauveur Jésus Christ"

 

Les pélerins voyageant à Jérusalem, depuis les temps anciens et jusqu'à maintenant, affirment unanimement que le jour du Samedi Saint, le Feu sacré apparaît sur le Tombeau de Notre Seigneur Dieu et Sauveur Jésus-Christ. Des milliers de pèlerins pieux, affluant chaque année des pays du monde entier, de tous peuples et confessions chrétiennes, et de beaucoup d'autres, même non chrétiennes, s'empressent, depuis des temps reculés et jusqu'à maintenant, vers Jérusalem, pour y vénérer le Tombeau du Seigneur, tout particulièrement le jour du Samedi Saint. Ce jour-là, selon le témoignage de tous les voyageurs, depuis des temps anciens, chaque année et jusqu'à maintenant, le feu incréé apparaît sur le Tombeau de notre Seigneur Dieu et Sauveur Jésus Christ.

Dès le vendredi, les Turcs, sous la domination desquels se trouvent Jérusalem et l'Eglise du Tombeau du Christ, éteignent les lumières dans toute l'Eglise (et dans les temps anciens, aussi dans Jérusalem et même chez les Turcs) ; Ils bouclent les portes du Tombeau du Seigneur et y apposent le sceau turc; quant au patriarche, le jour même où le feu s'allume, il est soumis publiquement à une fouille devant tout le peuple par les officiels turcs, en présence d'une garde turque importante, et ensuite seulement, accompagné de cette même garde et des officiels, en présence des chrétiens de toutes confessions et des infidèles, ayant été publiquement revêtu de ses vêtements sacerdotaux et publiquement fouillé, il pénètre dans la grotte du Tombeau du Seigneur, d'où les Turcs retirent alors le sceau.

Les plus anciennes informations sur le feu sacré, selon l'affirmation de l'Archimandrite Léonide, proviennent de l'antiquité la plus profonde. (Douchepoliesnoié Tchenié n°2, 3 et 4, 1863)

Jean Damascène (676-749), dans ses chants liturgiques, fait souvent mémoire de la lumière brillant miraculeusement sur le Saint Tombeau. Ainsi par exemple: "Pierre, s'étant rapidement approché du Tombeau, et ayant vu la lumière dans le sépulcre, s'effraya." Saint Grégoire de Nysse (331-394) avait précisé que c’était la nuit et qu’il vit le Feu sacré « par les sens et spirituellement ».

Le Pape Urbain II (1042-1099), lors du concile des Croisés à Clermont, dans son discours à la foule immense  rassemblée devant lui, proclama, entre autres, ceci : "En vérité, dans ce Temple (le Tombeau du Seigneur), Dieu repose; jusqu'à présent, Il ne cesse d'y manifester des miracles car, aux jours de Sa Passion, alors que toutes les lumières sont éteintes au-dessus de Sa tombe et dans l'église, soudain, les lampadas éteintes se rallument. Quel cœur, si endurci soit-il, ne s'attendrirait pas devant une telle manifestation!"

Le chroniqueur de l'Eglise romaine Baronius témoigne: "Les chrétiens occidentaux, ayant repris Jérusalem aux Sarrazins, virent un miracle lorsque, le Samedi Saint, les bougies s'allumèrent d'elles-mêmes auprès du Tombeau du Seigneur. Ce miracle se produit là-bas habituellement… Et encore, voici le plus magnifique et le plus merveilleux : chaque année, le soir du Samedi Saint, sur le Tombeau apparaît un feu, mieux, une lumière sainte, qui l'emplit et toutes les lampadas suspendues autour s'allument à ce feu et brillent plus clair. Mais apprends comment cela se passe, écoute : cette grâce arrive et le miracle apparaît par les prières du saint et orthodoxe Patriarche de Jérusalem, lorsqu'avec la foule il fait trois fois le tour du Tombeau en chantant : "Ta Résurrection, ô Christ Sauveur, les Anges la chantent dans les cieux, et nous  sur la terre, rends-nous dignes de Te glorifier d'un cœur pur!" 

Le pèlerin Hiéromoine Mélétios, pieux staretz de Sarov, et d’autres rapportent que les Arméniens tentèrent de chasser les chrétiens orthodoxes du Temple de Jérusalem, pour recevoir par leurs propres hiérarques le feu incrée de la "kouvouklia" (Tombeau du Christ). Cette tentative se termina en miracle : " les Grecs ne furent pas admis par le pacha turc, qui avait été acheté pour de l'argent, et ils se tenaient hors du temple devant les portes closes. Lorsque approcha l'heure à laquelle avait habituellement lieu le miracle, soudain, un des piliers qui se trouvent dans le mur, devant les Portes Saintes, se fendit et la Lumière s'en échappa. Voyant cela, le Patriarche (orthodoxe) s'avança avec précaution et alluma les bougies - les Arméniens, quant à eux, ignorant tout à fait que la lumière sainte était descendue chez les orthodoxes, l'attendaient pour eux à l'intérieur du Tombeau, clamant consciencieusement, d'une voix forte, comme des Baalatim (des adorateurs de Baal). Mais les Turcs qui gardaient le Saint Portail, voyant un tel miracle, ouvrirent les portes aussitôt. Le Patriarche entra dans le Temple avec les orthodoxes, proclamant : "Qui est le Dieu grand, sinon notre Dieu ? Tu es Dieu, qui fait des merveilles !" Les Turcs, présents lors du miracle, crurent. Y eut-il un signe, semblable ou non, avec les latins et autres chrétiens, nous l'ignorons."

A.S. Norov, écrivain russe puis ministre de la Culture, décrit ainsi cet événement auquel il a assisté en 1835: "J'ai vu comment le Métropolite, âgé, s'étant penché pour pénétrer par l'entrée basse, arrivé dans la grotte, se jeta à genoux devant le Saint Tombeau, sur lequel rien n'était déposé, qui était complètement nu. Une minute ne s'était pas écoulée, que l'obscurité s'inonda de lumière, et le Métropolite sortit vers nous avec un bouquet de bougies flamboyantes."

(Le Patriarche entre dans le tombeau avec 33 cierges, symbolisant les 33 ans de la vie du Christ)

L’Archevêque Missaïl rapporte au Hiéromoine Mélétios comment il a reçu le Feu Sacré, alors qu’il s’occupait de ce service : "Etant entré à l'intérieur du Saint Tombeau, nous voyons sur tout le couvercle de la tombe une lumière scintillante, comme si y étaient répandues de minuscules perles de verre, d'apparence blanche, bleue, écarlate, et d'autres couleurs, qui ensuite, se fondant les unes avec les autres, rougeoyaient et se transformaient en feu; mais ce feu, durant le temps nécessaire à lire sans hâte quarante Kyrie Eleison, ne produit pas de brûlure et ne consume pas, et les candélabres et bougies préparés s'y allument : mais par ailleurs, ajoute l'Archevêque, comment et d'où cela provient, je ne saurais le dire".

Une telle diversité dans les récits sur la couleur de la Lumière Sainte et la façon dont elle apparaît, démontre la véracité et la sincérité de ceux qui les ont écrits. Et tous les récits des témoins oculaires se rejoignent dans la même constatation : le feu incréé apparaît chaque année le Samedi Saint, et ce jusqu'à présent.

Philippe M. Abdoulovsky, le jour du Samedi Saint à Jérusalem d'après les récits de pélerins anciens et actuels. Centre d'entr'aide chrétienne, Tambov, 1903. 

 

Les deux vidéos mentionnées plus haut - interviews - témoignages de personnes d'abord incrédules, notamment d'un prêtre orthodoxe:


Le Feu Sacré du Saint Sépulcre 1 :

 

 

 

Le Feu Sacré du Saint Sépulcre 2: 


 

Visite à 380° de la Basilique du Saint Sépulcre - extraordinaire!

(cliquez sur les flèches pour avancer, etc. et sur les points pour entrer, tourner, ou obtenir une description!)

 

Quelques références bibliques à un Feu Sacré

ou descendant du ciel:

BUISSON-ARDENT-1


EXODE 32:

L'ange de Yahweh lui apparut en flamme de feu, du milieu du buisson. Et Moïse vit, et voici, le buisson était tout en feu, et le buisson ne se consumait pas.

3 Moïse dit : «Je veux faire un détour pour considérer cette grande vision, et voir pourquoi le buisson ne se consume point»

4 Yahweh vit qu'il se détournait pour regarder ; et Dieu l'appela du milieu du buisson, et dit : «Moïse ! Moïse Il répondit : «Me voici»

5 Dieu dit : «N'approche pas d'ici, ôte tes sandales de tes pieds, car le lieu sur lequel tu te tiens est une terre sainte»

6 Il ajouta : «Je suis le Dieu de ton père, le Dieu d'Abraham, le Dieu d'Isaac et le Dieu de Jacob». Moïse se cacha le visage, car il craignait de regarder Dieu.

 

2 CHRONIQUES 7:

 

1 Lorsque Salomon eut achevé de prier, le feu descendit du ciel et consuma l'holocauste et les victimes, et la gloire de Yahweh remplit la maison.

2 Les prêtres ne pouvaient entrer dans la maison de Yahweh, car la gloire de Yahweh remplissait sa maison.

 

2 MACHABEES 1:

18 Devant donc célébrer le vingt-cinquième jour du mois de Casleu, la purification du temple, nous avons jugé nécessaire de vous en avertir, afin que vous célébriez vous aussi la fête des tabernacles (le jour de la scénopégie), et la fête (le jour) du feu qui fut donné lorsque Néhémie, après avoir rebâti le temple et l'autel, offrit les sacrifices.

19 Car lorsque nos pères furent emmenés en Perse, ceux d'entre les prêtres qui craignaient Dieu prirent le feu qui était sur l'autel, le cachèrent secrètement dans une vallée, où il y avait un puits profond et sec, et ils l'y préservèrent, de sorte que ce lieu est demeuré inconnu à tous.

20 Or après que beaucoup d'années se furent écoulées, et qu'il plut à Dieu de faire envoyer Néhémie (en Judée) par le roi de Perse, il envoya les petits-fils de ces prêtres qui avaient caché le feu, pour le chercher ; et comme ils nous l'ont raconté, ils ne trouvèrent pas le feu, mais une eau épaisse.

21 Il (Le prêtre Néhémie) leur ordonna de puiser et de lui en apporter ; et le prêtre Néhémie (il) ordonna d'arroser avec cette eau les sacrifices qui avaient été apportés, le bois et ce qu'on avait mis dessus.

22 Lorsque cela eut été fait, et que le temps arriva où le soleil, qui était auparavant caché dans un nuage, se mit à luire, il s'alluma un grand feu, de sorte que tous furent dans l'admiration.

-------------------------------------------------------------------------

30 Cependant les prêtres chantaient des hymnes, jusqu'à ce que le sacrifice fût consumé.

31 Et après que le sacrifice eut été consumé, Néhémie ordonna que l'on répandît ce qui restait de l'eau sur des (les) grandes pierres.

32 Dès qu'on l'eut fait, il s'y alluma une flamme ; mais elle fut consumée par la lumière qui brilla de l'autel.

33 Lorsque la chose fut connue, on rapporta au roi de Perse qu'au lieu où les prêtres qui avaient été déportés avaient caché le feu, on avait trouvé une eau dont Néhémie et ceux qui étaient avec lui avaient purifié les sacrifices.

34 Le roi, après avoir considéré la chose et l'avoir soigneusement examinée, bâtit là un temple, pour certifier ce qui était arrivé.

35 Et, l'ayant vérifié, il donna aux prêtres de grands biens et des présents de divers genres, qu'il leur distribuait de sa propre main.

36 Néhémie appela ce lieu Nephthar, c'est-à-dire, purification ; mais il est nommé par plusieurs Néphi.

1 ROIS 18:

24 Vous invoquerez le nom de votre dieu et moi, j'invoquerai le nom de Yahvé : le dieu qui répondra par le feu, c'est lui qui est Dieu. " Tout le peuple répondit : " C'est bien. "
25 Élie dit alors aux prophètes de Baal : " Choisissez-vous un taureau et commencez, car vous êtes les plus nombreux. Invoquez le nom de votre dieu, mais ne mettez pas le feu. "

26 Ils prirent le taureau et le préparèrent, et ils invoquèrent le nom de Baal, depuis le matin jusqu'à midi, en disant : "O Baal, réponds-nous!" Mais il n'y eut ni voix ni réponse ; et ils dansaient en pliant le genou devant l'autel qu'ils avaient fait.

27 A midi, Élie se moqua d'eux et dit : " Criez plus fort, car c'est un dieu : il a des soucis ou des affaires, ou bien il est en voyage : peut-être il dort et il se réveillera ! "

28 Ils crièrent plus fort et ils se tailladèrent, selon leur coutume, avec des épées et des lances jusqu'à l'effusion du sang.

29 Quand midi fut passé, ils se mirent à vaticiner jusqu'à l'heure de la présentation de l'offrande, mais il n'y eut aucune voix, ni réponse, ni signe d'attention.

30 Alors Élie dit à tout le peuple : " Approchez-vous de moi " ; et tout le peuple s'approcha de lui. Il répara l'autel de Yahvé qui avait été démoli.
 
31 Élie prit douze pierres, selon le nombre des tribus des fils de Jacob, à qui Yahvé s'était adressé en disant : " Ton nom sera Israël ",

32 et il construisit un autel au nom de Yahvé. Il fit un canal d'une contenance de deux boisseaux de semence autour de l'autel.
33 Il disposa le bois, dépeça le taureau et le plaça sur le bois.

34 Puis il dit : " Emplissez quatre jarres d'eau et versez-les sur l'holocauste et sur le bois ", et ils firent ainsi ; il dit : " Doublez ", et ils doublèrent ; il dit : " Triplez ", et ils triplèrent.

35 L'eau se répandit autour de l'autel et même le canal fut rempli d'eau.

36 A l'heure où l'on présente l'offrande, Élie le prophète s'approcha et dit : " Yahvé, Dieu d'Abraham, d'Isaac et d'Israël, qu'on sache aujourd'hui que tu es Dieu en Israël, que je suis ton serviteur et que c'est par ton ordre que j'ai accompli toutes ces choses.

37 Réponds-moi, Yahvé, réponds-moi, pour que ce peuple sache que c'est toi, Yahvé, qui es Dieu et qui convertis leur cœur ! "

38 Et le feu de Yahvé tomba et dévora l'holocauste et le bois, et il absorba l'eau qui était dans le canal.

39 Tout le peuple le vit ; les gens tombèrent la face contre terre et dirent : " C'est Yahvé qui est Dieu ! C'est Yahvé qui est Dieu ! "

Partager cet article

Repost 0
Published by Adeodata - dans Carême-Pâque
commenter cet article

commentaires

Jocelyne BRANCACCIO 09/04/2012 18:26


Je vous remercie, votre site est très complet, très riche et d'une belle modernité.


j'admire votre énergie et votre bonne volonté.


Belle continuité avec la Patrie des Cieux, comme disait Sainte-Thérèse de Lisieux.


merci. Jocelyne

Adeodata 09/04/2012 22:29



Merci, Jocelyne de votre gentil message, qui me touche beaucoup et... m'encourage! Oui, le Royaume des Cieux commence dès ici-bas, disait-elle... et nous en avons tant d'avant-goûts si nous
ouvrons les yeux du coeur! Merci à vous de vos amicales pensées. Que le Seigneur vous bénisse et vous garde en tous vos chemins; qu'Il vous accorde toujours sa Paix ! Adeodata



  • : Le blog de Dieu le Père
  • Le blog de Dieu le Père
  • : Le Purgatoire existe!Témoignages&prières!Site consacré à Dieu le Père,à Saint Joseph&aux âmes du Purgatoire,avec plusieurs Chapelles(bénies par un prêtre)où l'on peut allumer des bougies:Chapelle d'Abba Père,de Jésus Christ,de l'Esprit-Saint,de la Vierge Marie,de Saint Joseph,de Saint Michel Archange,des âmes du Purgatoire.
  • Contact

three.jesus


fleche-bas2.gif 

Resurrection Raffaelino del Garbo 1510

RESURREXIT SICUT DIXIT! ALLELUIA!


- Dieu N'est QU'amour! (1) & tous ses autres attributs ne sont que ceux de l'Amour!

- ALORS, APRES PAQUES, TOUT EST FINI?

- MIRACLE DU FEU SACRE DU SAINT SEPULCRE

- NEUVAINE A LA MISERICORDE DIVINE COMMENCEE CE VENDREDI (MP3)!

- CONTEMPLONS (AVEC) LA PIETA DE MICHELANGELO

- Impropères du Vendredi Saint

- UN TRESOR A MEDITER, SURTOUT EN CE TRIDUUM PASCAL!

- EN VUE D'1 VRAIE JOIE PASCALE!

- AVEC ST JOSEPH EN CE 19 MARS

- COURONNE DES 12 PRIVILEGES DE MARIE

LE CARÊME DU PERE MARIE-EUGENE: "REGARDER JESUS"

- LE CARÊME AVEC BENOIT XVI

PRIEZ POUR MA VENUE, PRIEZ POUR MON RETOUR!

Nouveaux audios mp3 pour prier le Chapelet dans la Chapelle de Marie, notamment avec Marie qui défait les noeuds et Jean-Paul II!    

VIDEO A LA UNE :

A venir...

 

warning animated3humour  CERTAINES VIDEOS NE FONCTIONNENT PLUS SUR CE SITE, A CAUSE D'1 PROBLEME SUR LE SERVEUR.

CE SITE SERA EN MAINTENANCE ET EN RESTRUCTURATION PENDANT QUELQUE TEMPS. 

DECOUVREZ QUAND MEME PAS MAL DE DOCS&MP3 INTERESSANTS DANS LES DIVERS DOSSIERS. ET PLUS IMPORTANT, CONTINUEZ DE PRIER&ALLUMER DES BOUGIES (bénites) DANS TOUTES LES CHAPELLES ! BONNE NAVIGATION !     


 


RENDEZ-VOUS AUX CHAPELLES OÙ VOUS POURREZ ALLUMER DES BOUGIES A VOS INTENTIONS!

CHAPELLE D'ADORATION
DU SAINT-SACREMENT ON LINE

CHAPELLE D'ABBA PERE, DE JOSEPH ET DES AMES

CHAPELLE DE JESUS FILS DU PERE ET SAUVEUR

CHAPELLE DE L'ESPRIT SAINT

CHAPELLE DE MARIE

CHAPELLE DE SAINT MICHEL ARCHANGE  

MERCI DE PRIER POUR...


Esprit Saint peinture Esprit-Saint, Tu es Dieu et Consolateur. Délivre-nous aujourd'hui de la tristesse et du découragement, préserve tes enfants du désespoir et de ses funestes suites. A tous, même à ceux s'ôteraient la vie ou qu'enlèverait une mort subite ou violente, donne très miséricordieusement, avant que l'âme ne quitte le corps, le temps et la grâce d'une salutaire contrition. Amen

VIDEO A LA UNE

LE TETRAGRAMME & PS. 145

Ont Prié En Cette Chapelle...

DIEU EXISTE, je L'ai rencontré

shepher_and_his_sheeps.gif

LIVRE D'OR

ICI VOS TEMOIGNAGES/REMERCIEMENTS, A LA TRINITE, AUX SAINTS
&AUX ANGES


et puis... 

 

CE SITE... C'EST SURTOUT BEAUCOUP

Coeurgif BEAUCOUP D'AMOUR Coeurgif !

Mais il requiert aussi pas mal 
d'autres ressources, surtout en commandes de Mp3, aïe aïe aïe...
Merci d'avance si vous le soutenez, 
ainsi que votre petite servante...